Käppelijoch


Use the BACK-Icon twice to return to VTour



a construction du Käppelijoch en 1392 avait deux raisons. D'une part elle servait de chargement de pillier de pont supplémentaire pour résister aux inondations. D'autre part elle devai t rappeler à la jonction de Bâle et Petit-Bâle qui était séparé à l'origine. De temps en temps des condamnés ont été jetés du Käppelijoch pour les noyer ou pour les charier. Surtout les femmes qui avait été comdamnées pour vol, infanticide, adultère ou proxénétisme ont été noyées. Les hommes qui avait été comdamnés pour bigamie et pour mauvais traitement des parents éprouvaient la même peine. On atachait les mains et les pieds des condamnés à mort alourdi de poids pour les jeter dans le Rhin. Les pêcheurs sortaient les mort du Rhin à St.Johann (un quartier plus bas). Les survivant étaient libre. Ceux qui avait été condamnés pour sorcellerie ou pour avoir anabaptiser ont été chariés. Les victimes ont été attachés à une corde et passés trois fois sous le pont (anabaptême).